Artisans RGE : pour qui, pour quoi ?

L'artisan RGE est un professionnel qualifié dont le but est d'aider ceux qui souhaitent procéder à la transition énergétique. Impossible d'obtenir la TVA à taux réduit ou les aides de l'Etat sans faire appel à lui !

RGE : un sigle synonyme de respect de l'environnement
Le sigle RGE est né en 2011 suite aux accords passés entre l'Etat, l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), la FFB (Fédération Française du Bâtiment), la CAPEB (Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) et plusieurs organismes de certification agréés.
RGE signifie alors "Reconnaissance Grenelle de l'Environnement". Le professionnel détenant cette qualification s'engage à suivre les prescriptions qui lui sont imposées et à agir pour l'amélioration énergétique des logements.
En 2013, la charte englobant le concept RGE renforce son impact en définissant des règles strictes pour la fabrication des matériaux de gros œuvre, de second œuvre et de finition et en prônant la formation des maîtres d'œuvre. Depuis cette date, le sigle RGE apporte une dénomination au professionnel en charge des travaux. La signification du sigle change pour devenir "Reconnu Garant de l'Environnement" et qualifier directement le professionnel.

La mission de l'artisan qualifié RGE


Conscient des enjeux écologiques, soucieux de la qualité des produits proposés à ses clients, l'artisan RGE est d'abord investi d'une mission de conseil. En restant à l'écoute, en déterminant les priorités et les objectifs, il réalise une étude de faisabilité puis une étude thermique du logement. Ce n'est qu'après cette étape qu'il propose les différentes solutions adaptées au projet de travaux énergétiques.
En s'engageant dans la démarche RGE, l'artisan accepte de suivre certains principes de son plein gré. Il adhère à une charte et à différentes valeurs. Il sait que les particuliers ne contractent que très rarement des professionnels non qualifiés RGE puisqu'un certain nombre d'aides au financement sont en jeu. Il se forme donc en s'adressant à un centre spécialisé proche de son lieu d'exercice :

  • Qualibat est un organisme réservé aux pros de la construction.
  • Qualit'Enr s'adresse aux artisans installateurs d'appareils et équipements à énergie renouvelable de type pompe à chaleur ou panneaux photovoltaïques.
  • Qualifelec répond aux demandes spécifiques des experts du génie électrique et énergique.

Les étapes pour être qualifié RGE
La qualification RGE se déroule en plusieurs phases. Le professionnel doit prouver ses compétences et ne pas hésiter à modifier ses méthodes de travail.
En engagent un artisan RGE, le particulier sait qu'il confie ses travaux à un professionnel agréé par la chambre des métiers, en règle tant d'un point de vue administratif que fiscal et social. En effet, la première phase de qualification consiste à remplir un dossier complet reprenant les informations liées à l'entreprise dont les numéros d'assurances professionnelles contractées pour les activités en rapport avec les économies d'énergie. Une fois cette étape validée, le chef entreprise doit nommer un responsable de la performance énergétique. Cette personne est appelée référent technique. Parce qu'il a réussi le premier test, le référent est habilité à suivre la formation correspondante. La dernière phase pour être qualifié RGE est la présentation de plusieurs chantiers et des moyens mis en oeuvre pour favoriser la transition énergétique. Un audit est réalisé pour finaliser le stage et autoriser l'artisan à afficher la mention RGE.

Les avantages à confier ses travaux à un artisan RGE
Cette qualification valable 4 ans prouve au propriétaire ou au locataire d'un logement qu'il s'adresse à un professionnel méritant disposant du savoir-faire mais aussi des outils pour mener à bien des travaux énergétiques visant économie et respect de l'environnement.
Cette qualification garantit également au particulier qu'il pourra bénéficier d'aides de l'Etat mais aussi d'organismes privés et publics. Le CITE (Crédit d'Impôt pour la Transition Energétique) aide à récupérer de 15% à 30% du montant engagé dans la limite de 8000 euros pour une personne seule et de 16 000 euros pour un couple, plus 400 euros par personne supplémentaire. L'éco ptz est à demander dans le cas d'un bouquet de travaux. Les aides de l'ANAH (Agence Nationale pour l'Amélioration de l'Habitat), les primes déléguées par les fournisseurs d'énergie, les subventions des collectivités locales et territoriales sont réservées aux foyers modestes et sont accordées sous condition de ressources.
L'artisan RGE appuie son client dans ses démarches et l'accompagne tout au long de son projet.