Isolation de la toiture : comment s'y prendre ?

30 % des déperditions des calories d’une maison s’effectuent principalement par la toiture, c’est ce qu’affirme l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). L’air chaud monte en effet et s’y échappe si elle n’est pas bien isolée. Par ailleurs, c’est aussi par le toit que l’air froid et l’humidité extérieure entrent, de même que la chaleur, en été. La toiture des nouveaux bâtiments est systématiquement isolée pour qu’ils répondent aux termes de la RT 2012, toutefois les propriétaires ou les occupants des vieux immeubles ont aussi tout intérêt à les isoler efficacement pour bénéficier d’un confort optimal et pour réduire leur note de chauffage.

Les différentes techniques d’isolation de la toiture

On distingue 3 techniques d’isolation de la toiture :

1. L’isolation d’une toiture située au-dessus de combles perdus
On choisira une isolation à simple ou double couche en fonction de la configuration de la charpente.

Les isolants les plus utilisés sont entre autres :

  • La laine minérale à souffler si les combles sont inaccessibles, sinon, on pourra aussi opter pour les panneaux à dérouler
  • Les panneaux de polyuréthane ou polystyrène

La mise en place de ces isolants s’effectue par épandage ou par soufflage, mais il est aussi possible de les poser ou de les dérouler sur le plancher ou entre les solives.

2. L’isolation d’une toiture située sur des combles habitables
On pourra procéder par l’intérieur ou par l’extérieur.
L’isolation par l’intérieur : elle s’effectue en posant les panneaux ou les rouleaux d’isolants directement sous la toiture, entre les chevrons. Les matériaux les plus utilisés sont la laine minérale, le polystyrène ou le polyuréthane. Un film pare-vapeur est par la suite déroulé sur l’isolant, mais cette étape n’est pas nécessaire si on utilise un isolant synthétique. On terminera par la pose de plâtre ou de lambris en bois par exemple.

L’isolation par l’extérieur : elle est recommandée pour les bâtiments neufs ou pour la rénovation entière d’une toiture. Son avantage réside par le fait qu’elle ne risque pas de réduire le volume des pièces. Le chantier ne bouleverse pas non plus la vie des occupants du logement. Ce mode d’isolation est en outre rapide et aisé à mettre en œuvre.
Pendant l’opération, la couverture est démontée puis une volige est fixée entre les chevrons. Ce sera sur ce plancher que l’on posera les plaques d’isolant. Celles-ci seront ensuite recouvertes d’un écran de sous-toiture et on y posera enfin les liteaux qui recevront le revêtement définitif du toit.
Les isolants les plus usuels sont le polystyrène extrudé, les panneaux de laine de verre ou de roche, les panneaux en fibre de bois ou en cellulose.

3. L’isolation d’un toit-terrasse
L’isolation d’une toiture plate s’effectuera uniquement par l’extérieur. Il existe deux modes d’isolation possibles.
L’isolation conventionnelle ou sous l’étanchéité : elle consiste à placer les dalles d’isolant entre le film d’étanchéité et le pare-vapeur. Cette technique est recommandée pour les nouvelles constructions ou pour les bâtiments en rénovation lourde.
L’isolation inversée ou sur l’étanchéité : ici, l’isolant sera placé sur la membrane d’étanchéité existante. On le recouvrira d’une autre membrane d’étanchéité pour que l’eau ne s’y infiltre pas. Une dalle sera enfin coulée par-dessus pour protéger la structure et aussi pour que l’on puisse marcher dessus. Les isolants adaptés pour l’isolation d’un toit-terrasse sont :

  • Le polyisocyanurate
  • La laine de roche
  • Le polystyrène expansé
  • Le polystyrène extrudé

Les avantages de l’isolation de la toituer

Un propriétaire qui isole sa toiture fera baisser sa facture énergétique et améliorera le confort de son logement. Il allumera en effet moins sa chaudière, car la chaleur est bien conservée dans sa maison. Les appareils de climatisation seront de leur côté moins sollicités en été, car la fraîcheur est emmagasinée plus longtemps dans les pièces. Les déperditions de calories seront quasiment nulles si les murs et le sol sont bien isolés et si l’on installe des fenêtres adaptées.
L’isolation de la toiture permet également de préserver l’environnement, car l’émission de gaz à effet de serre de la maison est limitée.
Enfin, les personnes qui souhaitent isoler leur toiture peuvent percevoir différentes aides octroyées par l’État, à savoir un crédit d’impôt, une TVA à 5,5 %, un éco-PTZ à 0 %. Il leur sera aussi possible de bénéficier d’une prime énergie et de coups de pouce de l’Anah.

Devis d'isolation par un professionnel
Testez votre éligibilité