Calorifuger sa maison

Quand on prend des mesures pour éviter les déperditions de chaleur, limiter la consommation d'énergie, on parle de calorifuger. Cette action, qui vise ici particulièrement les tuyaux d'eau chaude, est le calorifugeage. C'est un mot bien compliqué pour une action finalement assez simple et peu onéreuse permettant des économies substantielles.

Pourquoi isoler les tuyaux d'eau chaude ?

Dans les installations anciennes, la chaudière, ou le chauffe-eau, se trouvent fréquemment dans des endroits peu ou pas chauffés. Pour des raisons pratiques ou esthétiques, ils sont dans une cave, un grenier, un local à l'extérieur... L'eau chaude doit circuler dans les tuyaux jusqu'aux radiateurs et aux robinets. Durant cet acheminement, la déperdition de chaleur peut être très importante. Celle-ci peut aller jusqu'à 20% des calories de l'eau chaude. Votre chauffe-eau doit compenser en fonctionnant davantage, et l'eau doit couler plus longtemps pour réussir à rester à bonne température. Protéger les tuyaux permet aussi d'éviter au gel de faire de gros dégâts sur votre installation. Dans ce cas, l'eau circulant dans les tuyaux peut geler. Il peut y avoir un éclatement de la tuyauterie. Et lors du dégel, elle peut se déformer, les joints sont alors abimés et tout cela peut entraîner des fuites d'eau. Ce phénomène n'est pas forcément visible mais ces évènements sont susceptibles d'engendrer de gros dégâts. Votre facture énergétique est fatalement plus élevée que si les tuyaux d'eau chaude avaient été bien isolés. Et plus le chemin est long entre la source de chaleur (chaudière, chauffe-eau) et les radiateurs ou les robinets, plus l'eau perd de sa chaleur. Avec une bonne isolation, on constate une différence significative sur votre facture d'eau, d'électricité ou de gaz.

Comment fonctionne le calorifugeage ?

Quand on achète ou que l'on loue un logement récent, l'installation de chauffage prend en compte le problème de la déperdition de chaleur et la solution est de privilégier un système de chauffage à basse température comme, par exemple un plancher chauffant. Les circuits d'eau chaude sont raccourcis et placés en zone chauffée. Mais, pour des habitations plus anciennes, cela serait trop difficile et donc trop onéreux de procéder à des travaux comme ceux-ci. Il existe alors la solution du calorifugeage : l'isolation des tuyaux d'eau chaude.

Choisir un professionnel pour limiter la déperdition de chaleur ?

Vous pouvez confier ce travail à des professionnels. Il s'agit de plombiers ou de calorifugeurs. Ces derniers sont spécialisés dans l'isolement de l'habitat tandis que les plombiers ont une approche plus "restreinte". L'avantage avec un calorifugeur est donc d'avoir un avis très pointu sur toutes les améliorations qu'il est possible d'apporter à votre habitation. Il peut poser des isolants thermiques non seulement sur les tuyaux d'eau chaude mais aussi au niveau de la chaudière, du chauffage, du système de ventilation etc. Il propose son analyse et ses solutions pour toute la maison. Il est nécessaire de lui demander un devis avant toute intervention. Cela reste dans des prix raisonnables, avec des économies non négligeables très rapidement constatées (essentiellement en période hivernale). Un calorifugeur connaît la réglementation thermique. Il est à même de vous expliquer les classes de calorifugeage allant de un à six. Un chiffre élevé indique une haute performance d'isolation. Le degré un ne doit normalement pas être. Le degré quatre est celui que l'on doit viser pour faire des économies d'énergie. Cette analyse est également pertinente si vous envisagez de vendre, d'acheter, ou de louer.

Comment choisir et poser soi-même l'isolant de la tuyauterie ?

Vous pouvez effectuer vous-même le calorifugeage quand certaines conditions sont réunies. C'est le cas si les tuyaux sont facilement accessibles. Le principe est leur enveloppement avec un matériau performant, qui stoppera ou diminuera fortement la perte de chaleur. Il convient avant tout d'évaluer votre réseau de tuyauterie à isoler : la longueur et le diamètre sont deux mesures essentielles. Puis, il faut choisir le type d'isolant. On peut évoquer la bande isolante, se présentant sous forme d'un rouleau. Ce n'est pas la plus performante sur le plan énergétique mais sa pose est indiquée pour des tuyaux difficiles d'accès. Les manchons, souples ou rigides, sont intéressants pour leur capacité d'adaptation. Ils peuvent être fabriqués en mousse en élastomère, laine minérale ou de polyéthylène. Certains sont équipés d'un système de fermeture, avec rabat et/ou bande collante, mais vous trouvez dans le commerce des rubans adhésifs spécialement dédiés. Tout ce matériel est très abordable. Avec, par exemple, une somme maximale de cinq euros par mètre de manchon et entre cinq et dix euros pour un ruban adhésif spécial. Soit un investissement mineur pour une économie de plusieurs dizaines d'euros par an sur votre facture de chauffage.

Devis d'isolation par un professionnel
Testez votre éligibilité